PDF Imprimer Envoyer
Pour cette seconde rencontre en 2018 les réservistes de David PINTO recevaient PARAY. Nouveauté : cette rencontre se déroulait sur le synthétique de Léo Lagrange après le joli lever de rideau opposant AS POISSY et NOISY LE SEC (0-0).
Après une défaite rageante la semaine passée à AULNAY, on attendait une réaction des locaux.
D'ailleurs la direction du club, représentée par son président Olivier SZEWECZUK accompagné du vice président Daniel BOYARD,  avait tenu à rencontrer les joueurs et le staff lors de la collation d'avant match pour leur rappeler leur soutien et leur désir de continuer à voir ce groupe jouer le haut de tableau en R3.

Memed HADDAODU (à gauche) en compagnie du président SZEWECZUK (au centre) et de Daniel BOYARD (à droite).


Malgré cela la première période fût brouillonne et donnait même le sentiment de voir PARAY prendre confiance. Un manque de percussion corrigé par le coach à la pause.
La seconde période repartait sur les mêmes bases jusqu'à ce qu'une série de coups de pieds arrêtés ne débloque la situation à la 60 ème. Un coup franc excentré déposé par Fares OUKRINE sur la tête de Cédric MOSCOU libérait les locaux 1 à 0 (photo ci-dessous).

PARAY accusait le coup. Dès lors on ne voyait pas les visiteurs pouvoir revenir sans se découvrir et donner l'occasion de se faire contrer. Mais voilà les locaux retombèrent dans leurs travers, Dylan MAGA trop lymphatique se faisait surprendre par son vis à vis qui lui chipait le cuir et allait battre Willy LEGUIER 1-1. 70éme
"Les mouches avaient changer d'âne " les locaux s'énervaient et PARAY y croyait. On ne voyait pas comment les coéquipiers de Mamad s'en sortiraient et à 5 minutes de la fin PARAY doublait même la mise en profitant une nouvelle fois d'une bévue défensive, un long ballon aérien anodin était dévié par MAGA qui prenait son propre gardien à contre pied.....1-2 !!! 
Les locaux jetaient leurs dernière forces dans la bataille et dans les derniers instants Cédric MOSCOU encore lui slalomait aux 2à mètres pour d'une frappe croisée, égaliser. 2 - 2 !!! Un minimum, qui aurait pu se voir bonifier quelque instants plus tard sur une bourde du gardien visiteur qui loupait son dégagement , mais KAITO se précipitait  et voyait son tir raser le poteau du but vide. Le hold up est passé tout près. Malgré ce scénario, la déception était du côté de POISSY.
Il faudra montrer autre chose pour espérer lutter pour le titre.

Cédric MOSCOU auteur du doublé a limité la casse ce dimanche.
Mise à jour le Mardi, 30 Janvier 2018 18:10